Compagnie du Parquet Nomade | Notre Écologie
1571
page-template-default,page,page-id-1571,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.1.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

Notre Écologie

De Bals en Balades – Résidence Été Culturel sept 2024 Chamonix 3 -16 septembre

– une balade participative de type « Impromenade » avec des ateliers de transmission création en amont; les bénéficiaires des ateliers seront invités en tant qu’artistes amateurs sur le parcours de la balade;
– un bal-concert interactif guidé permettant de passer des danses traditionnelles au mouvement sensible;
– un temps de recherche et de médiations, telles que tables rondes, veillées festives, collectage en micro trottoirs et  questionnaires en ligne…
Notre intention autour de ces thématiques croisées du bal et des balades éco-sensibles sera de questionner la notion de permaculture humaine, à partir de l’expérience de deux projets phare de la compagnie ( « l’Unique Bal Pokaidi  » et « les Impromenades ») et d’actualiser nos gestes artistiques et de création au regard de cette réflexion.

La compagnie développe aujourd’hui cette thématique  ( bal et balade ) et nous souhaitons faire de cette résidence un temps de recherche approfondie et interactive autour de ces axes. Nous inviterons pour ce faire les publics à des temps de rencontres sous les formes suivantes :

– 4 ateliers de transmission-création
– 1 ou 2  ateliers de danse néo-traditionnelle
–  des temps de médiations.
– 2 temps de restitutions, (un bal-concert et une balade)

L E S  C O N T E N U S :

L E  B A L :

Les ateliers en salle porteront sur :
–  les pratiques de danse de bal ( danse en cercle , danse en duo , chants à danser etc )  ces propositions pourront s’alterner avec des excursions dans la nature. exple : faire un bal « sauvage »  en exterieur, en silence ou accompagné par un chant à capella appris par le groupe.
– « le Sens du Bal » : revisiter les différents sens du bal populaire au bal contemporain.

Nous questionnerons les moteurs de ce qui nous rassemble, nous met en mouvement au delà des codes culturels et sociaux. de ce que signifie faire groupe, faire cercle, faire ronde à travers les âges et les époques, ce qui fait sens commun, ce qui nous met en lien dans un même rapport à l’espace et au temps.

Nous souhaitons proposer des passerelles entre le bal traditionnel et le bal moderne,  remettre en lien les jeunes et les anciens et créer des occasions de redonner du sens populaire au fait de danser des formes établies quand bien même il s’agirait d’improvisation.
« L’humain se révèle à sa nature profonde quand il s’inscrit dans des géométries universelles ».
Il s’agira aussi de retrouver une communication fédératrice non verbale, et de s’initier au fameux code du « sens du bal », qui œuvre à garder  conscience d’une direction à suivre collectivement pour ne pas se heurter ni se rentrer dedans. Il s’agit donc bien d’apprendre à danser ensemble…

L A  B A L A D E :

 » Notre écologie, balade éco-sensible  »

Cette proposition  concerne tous les milieux sensibles avec une attention particulière portée à la question de l’eau.  Elle contient un volet d’écriture in situ pouvant être répliqué dans  différents lieux ainsi qu’un volet adapté uniquement au territoire  concerné.
Nous souhaitons mêler les approches poétiques, artistiques et  scientifiques pour amener les publics à plonger dans des propositions participatives de sensibilisation à la nature par la création.  Nous postulons que la nature n’est pas ce qui nous environne,  nous la contenons et en faisons partie intégralement ; elle ne peut  donc être dissociée de la culture.
L’expression privilégiée par la compagnie est l’art chorégraphique  soutenue par une démarche pluridisciplinaire destinée à faire se  croiser les arts et les approches naturalistes Land- art et la création  sonore et musicale.
Ce volet “Notre écologie”, à géométrie variable, est porté par la  compagnie du Parquet Nomade et inspiré par plusieurs années de  créations in situ et de médiation culturelle sur des projets de territoire.

Ce sera aussi l’occasion de poursuivre l’écriture sonore et  l’écriture dramaturgique d’un nouveau projet de création « La Branche » lié au volet  » Notre écologie », c’est une fresque performative pluridisciplinaire (danse , manipulation d’objet, musique, cirque ) sur la thématique de l’éveil à la nature, de l’écologie de soi (comment prendre soin de soi individuellement et collectivement pour porter plus d’attention à la nature) et d’une éducation au sensible ; qui s’articulera autour d’un « agrès branche » suspendu, dans un dispositif circulaire.

« La Branche » » inspiré de « Entrelacs » jouée lors de la saison estivale 2022 (Festival la Good Vibe ( Gard) , Parcours Vers la Mer (Niort), Paris ,(nuit Blanche 2022).
Parle de l’enfant en chacun de nous, de son absolue nécessité à se sentir relié à la nature, afin de pouvoir entendre son âme sauvage le guider sur les pas de son «huma-nimalité » en devenir.
Le public sera mis en mouvement par une promenade, qui le guidera vers le lieu de la représentation circulaire, pour vivre un moment suspendu entre ciel et terre.

Objectifs :

Comment  les enjeux écologiques de notre époque impactent-ils notre relation  au monde?   Nous souhaitons amener les publics à un voyage questionnant nos manières de faire corps individuellement et collectivement . Passer du dedans au dehors et vice et versa afin d’appréhender l’environnement naturel et notre nature humaine comme un  tout indissociable.  Une démarche artistique à visée éducative , révélatrice des enjeux de notre société contemporaine.

D’une part nous allons profiter de ce temps d’immersion dans une région où les enjeux écologiques sont importants pour repréciser et questionner la notion de créations artistiques éco-sensibles ainsi que le lien entre création artistique et écologie. le fait d’être en lien avec des publics ( transmission, médiation ) est un atout fondamental pour l’approche participative que nous développons depuis plusieurs années .

Parallèlement à l’approche environnementale et aux plongées en milieu naturel nous aimerions aborder la notion d’écologie de soi, ou « permaculture humaine » dans le cas d’une forme artistique plus  » traditionnelle » comme le bal, qu’est ce que celà soulève comme évolution .? autant sur le plan de la démarche de création des artistes que sur la forme du « spectacle ».