Compagnie du Parquet Nomade | QUI
493
page-template-default,page,page-id-493,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.1.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

QUI

Marion Michel
Christine Spraul

Compagnie du Parquet Nomade

Il fallait rassembler, regrouper, fédérer. Identifier la maison, trouver ses couleurs, sa bannière.

Nous avions dansé seul, à deux, ou à plusieurs, chanté, joué, dedans dehors, avec le public où sans, sous la pluie ou le soleil ardent, dans la ville souvent, dans la nature aussi, pour le public ou pour les étoiles.

Nous avions chanté, écrit, accompagné, dirigé, chorégraphié pour le théâtre, pour des compagnies amies, des duos souvent ou des solistes talentueux.

Il fallait trouver un nom, savoir à quel sein se vouer. Quelle meilleure bannière pour nous retrouver que celle du « Parquet nomade » ?

Spectacle phare, c’est lui qui a fait sentir le besoin d’une compagnie fédératrice se structurant.

Il fallait diffuser, communiquer, créer ! Sous quel nom ?

 

La compagnie est née quelques années après la création de la performance du même nom, le très fédérateur projet « Parquet nomade », qui est né, lui, en 2009. La question s’est posée de créer une compagnie, puis le nom s’est cherché encore pendant quelques années puis s’est trouvé.

La Compagnie du Parquet nomade ! 

Une passion pour la transdisciplinarité artistique, la rencontre avec le public, les publics, la question de la place de l’artiste et de la pédagogie dans la société, la création dans l’espace public ou dans des lieux atypiques.

Une approche contemporaine des arts vivants mais aussi une admiration, un profond respect pour les pratiques et techniques de jeu ou de mouvement plus traditionnelles.

Le désir de tisser dans le présent avec les inspirations d’hier et les humeurs de demain. 

Un goût pour la recherche et toutes les questions liées au vivant et à l’évolution. La beauté, l’esthétique, oui mais alors en lien avec l’humain, la nature et le cosmos. Une poésie de l’instant. Une passion pour l’improvisation et l’improvisation comme méthodologie, comme outil premier ;

comme philosophie de vie et de création. 

 

Les projets de la compagnie offrent deux axes principaux :

 – des créations contemporaines comme des performances in situ, éphémères, spectacles à jauges et décors variables (collaborations transdiciplinaires, créations musicales dans l’espace public, recherches autour des question de la transmission, films, œuvres participatives…)

et

des formes de jeu plus traditionnelles en salle ou dans la rue, numéro de cirque, cabarets, déambulations, clowns, personnages, animations d’événements associatifs, créations de spectacles jeunes publics.

© Parquet Nomade - photo Konstantin Lunarine

Marion Michel

Chorégraphe, danseuse, chanteuse, clown

et diplômée en études cinématographique et théâtrales (Maîtrise Paris VIII), elle se forme en parallèle à ses études universitaires au chant lyrique ainsi qu’aux techniques d’improvisation et de mouvement somatique (Jazz Vocal, Sound Painting, Composition, Contact-Improvisation, Buto, BMC, Roy Hart Théâtre, Life Art Process)

Elle est fortement influencée et nourrie par les années de recherches et de collaboration auprès de divers enseignants et artistes de renommée internationale tels que Mérédith Monk, A. Minvielle, la Cie Lubat, M. Vargas, C. Buchwald, S. Koseki, N. Starksmith, S. Paxton, K. Simson, R. Chung, D. Lepkoff, B. Bainbridge Cohen, A. Halprin, J. Hamilton, C. Aiken, A. Hardwood, D. Silhol, H. H.Guarbia, S. Souhya, L. de Nercy, V. Manley, le Roy Hart theatre, E. Blouet, Cie Kumulus, Théatro del Silencio, Z. Maistre…
Ce parcours l’amène à travailler en tant qu’interprète ou regard extérieur au sein de plusieurs compagnies de spectacle vivant (La Compagnie de la dernière minute, Deuxième Groupe d’Intervention, Compagnie OFF, Compagnie K, Ludor Citrik, Cie Geneviève Mazin, Cie Anqa, Groupe T.L.M, Ensemble Amalgammes, Le Grand Cirque Rigolo, Pascal Rousseau, Lior Shoov et Anne Kaempf, les Lézards Hurlants, Adrienne Larue…).

Elle poursuit ses recherches et créations personnelles en tant que performeuse, artiste mais aussi pédagogue auprès de divers publics (enfants, ados, adultes, public spécifiques) en France et à l’étranger. Elle enseigne régulièrement la danse, le clown, les arts du cirque et l’improvisation vocale depuis 1999.
Forte de ces expériences, il lui paraît évident de créer un projet rassemblant ces différentes pratiques et surtout permettant de développer des formes spectaculaires interactives, participatives et intergénérationnelles dans l’espace public. Le Parquet Nomade est né de cette réflexion.

English

Choreographer, dancer, singer, clown and graduated in film and theatre studies (Master Paris VIII); in parallel she studies opera singing, improvisation techniques and somatic movement (Vocal Jazz, Sound Painting Composition Contact-Improvisation, Butoh, BMC, Roy Hart Theatre, Art Life Process).

It is strongly influenced and nurtured by years of research and collaboration with various teachers and internationally renowned artists such as Meredith Monk, A. Minvielle, Co. Lubat, Mr. Vargas, C. Buchwald, S. Koseki, N. Starksmith, S. Paxton, K. Simson, R. Chung, D. Lepkoff, B. Bainbridge Cohen, A. Halprin, J. Hamilton, C. Aiken, A. Hardwood , D. Silhol, H. Guarbia, S. Souhya, L. Nercy, V. Manley, the Roy Hart Theatre, E. Blouet, Kumulus Co., Théatro del Silencio, Z. Maistre…

This path led her to work to perform and be inspired by several live performance companies (La Compagnie de la dernière minute, Deuxième Groupe d’Intervention, Compagnie OFF, Compagnie K, Ludor Citrik, Cie Geneviéve Mazin, Cie Anqa, Groupe T.L.M, Ensemble Amalgammes, Le Grand Cirque Rigolo, Pascal Rousseau, Lior Shoov et Anne Kaempf, les Lézards Hurlants, Adrienne Larue…).

She continued her research and personal creations as a performer, artist but also as educator to various audiences (children, teenagers, adults, specific public) in France and abroad. She regularly teaches dance, clown and circus arts and vocal improvisation since 1999. After these experiences, it is clear for her the desire to create a project that brings together these different practices and especially to develop interactive forms of entertainment, participatory and intergenerational shows in public spaces. Le Parquet Nomade Project was born from this reflexion. In 2013 she created the Nomad Parquet Co., to finally consolidate her various artistic productions and driving dynamics.

Christine Spraul

Musicienne, comédienne, clown

Après une quinzaine d’années dans le secteur socio-culturel (à différents postes et notamment celui de responsable du secteur “jeunes” d’un centre social, éducateur sportif en milieu carcéral et interlocuteur privilégié des jeunes en grande difficulté), elle reprend assidûment des études de musique en 1999 (IMFP – école de jazz de Salon de Provence), devient musicienne professionnelle et travaille avec plusieurs compagnies de théâtre de rue. Attirée par la pédagogie et la recherche musicale, elle s’intéresse notamment aux travaux de Joël Sternheimer sur les fréquences (“les protéodies”), au Soundpainting avec Walter Thomson et à la technique de transmission musicale de Lucas Schiavatta (“O Passo”) avec lesquels elle effectue des stages. Elle crée une compagnie en 2005, “les Rustines de l’Ange” et organise un festival de théâtre de rue en milieu rural en 2012 et 2013. Elle effectue plusieurs voyages au Brésil où elle prend des cours au conservatoire de Salvador da Bahia et rencontre des musiciens desquels elle apprend chansons et rythmes traditionnels… Elle travaille ensuite le jeu d’acteur lors de divers stages puis le clown (pédagogie d’E. Blouet) avec Francis Farizon et fait aujourd’hui partie de la brigade des “Clowns Municipô” de la compagnie La Manivelle. Elle crée un solo de femme orchestre en 2015, répondant ainsi à un rêve d’enfant, joue dans 3 spectacles en duo et anime cette année un atelier musical pour adultes à l’école de musique Notes en Bulles de Buis les Baronnies. Elle travaille le chant avec François Valade depuis 2016 et rejoint la compagnie du Parquet Nomade en 2017, découvre la danse contact improvisation avec Marion Michel et devient rapidement artiste associée de la compagnie.

Fanny Terrail

Chargée de communication, administration

Avec une expérience dans le milieu culturel (chargée de communication pour la Cie Sylvie Guillermin) et un parcours dans la communication et la concertation publique auprès des collectivités territoriales, Fanny Terrail mets en œuvre son savoir-faire au service de l’administration et la gestion de projets de la cie du Parquet nomade.

Le Fil de Soie, structure administrative

Le Parquet Nomade est cofondateur de l’association le Fil de Soie, crée en 2008, et y est hébergé administrativement.

N° Siret : 511 698 235 00013 – APE : 9001 Z

Partenaires

L’équipe

est constituée aussi
de chorégraphes, danseurs, danseuses et performeurs
  • Caterina Mocciola
  • Fedra Boscaro
  • Céline Auclair
  • Sylvie Tiratay
  • Alessandro Francescelli
  • Mathieu Gaudeau
  • Cléo Laigret
  • Gerry Quevreux
  • Bérengère Michel

 

de comédiens et circassiens
  • Fabienne Dubois
  • Litchi Sanchez
  • Ingrid de Reinach
  • Eric Martin
  • Aldo

 

de plasticiens
  • Benoit Rassouw
  • Noé Peyre
  • Brunhilde Groult
  • Anne Vergneault

 

de musiciens
  • Khalid K
  • Michel Risse
  • Sylvain Biquand
  • Christophe Delerce
  • Frédérique Marty

 

d’un technicien
  • Xavier Guille

 

d’un écrivain poète
  • Armin Kreihe